ItalianoHrvatskiEnglishFrançaisDeutchEspañolPortuguesePo PolskuSlovakia     

 

Aldo

Le grand-père Aldo est monté au Ciel le 28 Mars, à l'âge de 87 ans. Il s'est endormi tranquille et serein dans "les entrailles maternelles" de Dieu parmi les jeunes, les enfants et les familles de la fraternité où il vivait. Les années qu'il a passé avec nous ont été riches en enseignements appris dans le "livre de sa vie", une vie faite d'une souffrance acceptée avec une foi et une joie inébranlables. Certes que le grand-père intercède pour nous depuis le Paradis, nous publions ici l'un de ces témoignages.

J'ai eu la malchance de naitre dans une famille nombreuse. A douze mois, j'ai contracté cette maladie et je me suis toujours demandé: "Pourquoi le Seigneur m'a donné ce châtiment? Qu'est-ce que j'avais bien pu faire de mal à l'âge d'un an'". Dans le passé, les gens croyaient que les malades payaient les fautes de nos ancêtres et je me demandais: "Mais pourquoi? Pourquoi dois-je payer les fautes commises par l'un de mes parents qui a vécu il y a cent ans? C'est incroyable!", et je ne me donnais pas paix. Puis, à l'âge de huit ans ma grand-mère est morte. Vous ne pouvez pas imaginer quelle douleur! Mon père a été submergé par les dettes, il s'est retrouvé dans la misère et il m'a mis dans un institut; donc en plus d'avoir perdu ma mère, j'ai vécu la douleur d'être "enfermé" dans un institut. Quand j'avais vingt ans, un ami m'a donné la Bible et je m'y suis passionné tout de suite. J'ai lu les Évangiles et j'ai compris que le Seigneur m'a voulu pour une raison et moi, je 'ai toujours cherchée. Après la guerre, mon institut a accueilli beaucoup d'enfants abandonnés, handicapés et moi, je devais être leur père, leur mère, leur frère et leur sœur. En soignant les autres, j'ai trouvé mon salut, ma joie et aujourd'hui je dis: "Merci, merci Jésus pour cette croix parce que Dieu m'a fait le grand don d'avoir la joie, la paix dans le cœur", et cette joie et cette paix je veux la semer autour de moi. Selon les docteurs, j'aurais dû mourir petit, cependant aujourd'hui j'ai 84 ans et je me sens plein de vie, joie et paix car moi, je touche le Seigneur tous les jours et j'en suis heureux! Maintenant, je ne peux plus marcher, j'ai du mal à manger mais j'ai beaucoup de "serveurs" qui m'aident, m'aiment et me gâtent comme un enfant. J'habite dans une maison de Mère Elvira avec des jeunes; vous devriez voir comment ils me traitent, comme un roi! Dans ma vie, je n'ai jamais été si heureux.
Nous, les malades, représentons Jésus; tout ce que vous faites à nous, vous le faites à Jésus. Même pas les anges ont l'honneur de faire cela; ils ont l'honneur d'adorer et louer Dieu mais pas de le servir. En souffrant avec Lui, nous, les malades, combien de grâces nous pouvons recevoir au cours de notre vie et pour les autres aussi! Tous ceux qui veulent l'euthanasie font une grande faute. Parce que dans l'homme qui souffre, le Père reconnait toujours Jésus; voilà pourquoi l'Église soutient toujours la vie. Le monde veut nous enlever le don le plus grand que nous avons: pouvoir servir Jésus en celui qui souffre. Je ne comprends pas pourquoi beaucoup de gens disent que la vie est méchante, triste et un poids... je le répète et je voudrais le crier à tous: la vie est belle mais il faut savoir la vivre en suivant les conseils de Jésus qui est si gentil. Tous les soirs, quand je fais mon examen de conscience, je m'aperçois de mon impatience pendant la journée, de choses pas belles... alors je demande pardon en disant: "Mon cher Jésus, demain je ne le ferai plus!". Mais après, j'ai une rage quand quelque chose ne va pas bien! Mais Jésus est bon, il regarde la bonne volonté et il nous aide à nouveau. Si tu suis l'Évangile et essaies de le mettre en pratique, tu t'apercevras que Jésus est à coté de toi, qu'Il t'aime et Il recommence toujours. Quand j'étais à Turin et j'allais dans les écoles pour témoigner, beaucoup de filles me demandaient: "Moi, je suis belle, saine, j'ai une famille qui m'aime cependant je suis toujours triste. Alors pourquoi toi qui es si vieux, t'es toujours heureux?". Et moi je répondais que je m'efforce, je n'y arrive pas toujours mais je fais un effort pour faire bien la volonté de Dieu. Voilà, aujourd'hui j'ai découvert ma tâche: témoigner autour de moi la joie et la paix de Dieu. Je remercie le Seigneur de m'avoir donné la grande possibilité de semer la paix et la joie parce qu'en faisant cela j'ai rencontré beaucoup d'amis! Dieu nous a créé pour une raison, pour quelque chose de grand, Il nous a créé libres de dire "oui". Je ne suis plus capable de manger mais, si Jésus me demandait d'aller d'ici jusqu'à Turin à pieds, je suis sûr de pouvoir y arriver avec Lui. Si je vous le dis moi que la vie est belle, vous devez y croire. Quand j'arriverai au Paradis, comme je n'ai pas fait assez pendant ma vie, j'irai demander à la Vierge, jusqu'à la fatiguer, que tous mes bienfaiteurs, tous ceux qui m'ont fait du bien mais même ceux qui m'ont fait du mal, soit accueillis en Paradis par le Seigneur. Et quand ils seront avec moi, en particulier ces filles et garçons qui me servent, nous irons devant le trône de Dieu et nous danserons... et moi je serai le danseur le meilleur de tous.
Je souhaite à vous tous d'être toujours heureux et pleins de paix comme je le suis. Merci de cœur!

 

Print this pagePrint this page