ItalianoHrvatskiEnglishFrançaisDeutchEspañolPortuguesePo PolskuSlovakia     

 

Jeudi 12

Homelie du Cardinal Barbarin 
Nous écoutons d’abord la parole d’un prophète, le prophète Osée. Jésus aussi est un prophète, beaucoup plus qu’un prophète même! Prophète: c’est un mot qui veut dire que celui qui est devant nous, c’est une bouche de Dieu pour nous, une parole de Dieu qui vient dans votre vie pour aujourd’hui, adaptée à votre vie, à vos soucis, à vos joies, à la vie présente. Les paroles des prophètes sont très différentes. Le prophète Amos par exemple, -on le lisait la semaine dernière- il se met en colère contre les juifs. Le prophète Osée, qu’on lit aujourd’hui, lui aussi parfois. Des fois il nous reproche d’être hypocrites: «Vous faites des belles liturgies et de beaux sacrifices, mais votre cœur est loin de moi. Vous êtes complètement endormis dans votre confort et vous ne faites pas attention à Dieu». Parfois les juifs et les chrétiens, nous avons peur des prophètes. Il ne faut jamais avoir peur. Les prophètes, quand ils nous disent la parole de Dieu, c’est toujours de l’amour. C’est pour nous réveiller, pour nous convertir, pour nous remettre debout, pour nous ressusciter dans notre dignité. Souvent nous avons besoin d’une parole forte, utile pour nous mais des fois, nous, nous allons mal. Alors le prophète change complètement de ton et il nous dit des paroles de réconfort, d’encouragement, de consolation parce que notre moral est mauvais, nous sommes dans les ténèbres et il veut nous redonner la lumière intérieure. Alors la parole des prophètes, nous l’accueillons comme une parole douce et bienfaisante. C’est plus facile. C’est la parole que nous avons aujourd’hui, une parole de bonté pour chacune et chacun d’entre nous: «Israël, je t’ai aimé depuis ton enfance, c’est moi qui t’ai appris à marcher. Je t’ai soutenu et je t’ai guidé tout au long de ta vie». Le prophète nous dit l’amour incroyable de Dieu à tous les moments de notre vie. Pourtant Il n’est pas toujours récompensé: «Et pourquoi vous avez refusé de faire ce que je vous dis? Pourquoi avez-vous refusé de revenir à Moi? Ah, mon cœur au-dedans de moi se retourne». On a l’impression qu’on entend la peine que nos péchés font à Dieu. «Vous croyez que je vais me venger, que je vais vous punir? Non, jamais je ne me laisserai emporter par ma colère. Au milieu de vous, je viens pour vous donner la vie, la bonté, le réconfort, les trésors de l’amour de mon cœur de Père pour vous, mes enfants. Je suis heureux de vous transmettre cette parole des prophètes. Parfois elle va vous brûler un peu mais elle va vous éclairer beaucoup mais j’espère surtout qu’elle va vous réconforter et qu’elle va vous donner cette assurance que l’amour de Dieu peut être victorieux dans notre cœur et dans notre vie». Jésus aussi parle comme un prophète. Il est le plus grand de tous les prophètes, il est beaucoup plus qu’un prophète et il nous dit des choses de Dieu pour nos vies. Parfois il se met en colère contre les pharisiens pour essayer de les convertir, à d’autres moments il vient réconforter quelqu’un qui souffre: il est pris de pitié à cause de la souffrance des autres et il s’approche. Et parfois il regarde nos vies et il nous donne des consignes précises. «Vous voulez être des missionnaires de l’amour? Vous voulez être des missionnaires de la vie et de la résurrection? Ecoutez-moi bien, j’ai des conseils à vous donner». Et cela, c’est l’évangile d’aujourd’hui: les conseils de Jésus pour que je sois SON missionnaire. D’abord il nous dit la mission: proclamer le royaume de Dieu, guérir les malades, ressusciter les morts, purifier les lépreux et chasser les démons. Et pour le faire il nous dit ensuite nos dispositions intérieures. La première, c’est comme la première béatitude: «Ayez des cœurs de pauvres. Ni or, ni argent, ni petite-monnaie, rien. Vous partez comme des pauvres mais vous aurez la richesse de Dieu dans vos mains, les trésors de Dieu dans votre cœur. Et vous allez arriver au milieu des gens et parfois ils vous écouteront et ils seront heureux et parfois ils vous mépriseront et ils ne vous écouteront même pas». Nous sommes des pauvres. Nous allons avec la parole de Dieu et parfois on nous accueille et parfois on nous refuse. Jésus dit: «Surtout continuez. Et s’il y a beaucoup de succès, ne soyez pas orgueilleux ni fiers; et s’il y a beaucoup d’échecs et de difficultés, ne vous découragez jamais». En fait j’ai l’impression que Jésus nous parle de Lui. Quand Il nous dit cela pour nous, Il nous décrit comment Il a fait pour Lui. Et Il est arrivé comme le missionnaire de Dieu dans le monde; Il était comme un pauvre et les gens se moquaient de Lui en disant: «Nazareth, qu’est-ce qui peut sortir de bon de là-bas?». Et parfois Il a des succès incroyables: Il a guéri des malades, Il a ressuscité des morts, Il a donné à manger à cinq mille personnes. Pas un soupçon et pas un gramme d’orgueil dans son cœur. Jésus, c’est un pauvre. Et à d’autres moments, on le gifle, on Lui crache dessus, on se moque de Lui et Il ne se décourage jamais. Il est dans la main de Dieu et Il continue de nous aimer jusqu’au bout, jusqu’à l’extrême, jusqu’à la folie. Jésus, c’est celui qui nous a aimés jusqu’à la folie. Amen.

Print this pagePrint this page