ItalianoHrvatskiEnglishFrançaisDeutchEspañolPortuguesePo PolskuSlovakia     

 

pointerHome 

Témoignages Soeur Missionnaire de la Résurrection

Je remercie Dieu pour le don d’être une “Soeur Missionnaire de la Résurrection” et parce que le 25 mars dernier, nous avons fêté la première année de vie de notre Association: une fleur que l’Esprit-Saint a désiré faire naître dans le sein de la Communauté Cenacolo.
Le 25 mars2010, durant la Sainte Messe célébrée dans notre fraternité d’Envie, notre Evêque, Monseigneur Giuseppe Guerrini, sanctionnait publiquement notre naissance comme “Soeurs missionnaires de la Résurrection”.
Quand nous avons reçu cette annonce, ma première pensée a été: “Que c’est beau, aujourd’hui l’Eglise nous embrasse et finalement nous avons un nom et un visage”.  Ma vocation est une vocation tardive, mais grâce à l’Amour de Dieu et à Son Imagination, qui a désiré cette nouvelle réalité de vie religieuse, moi aussi j’ai pu trouver ma place. Les “Soeurs Missionnaires de la Résurrection” sont aujourd’hui ma famille et je suis très heureuse de servir et aimer dans ce charisme.
Je désire remercier particulièrement Dieu parce que cette année Il m’a appelée à rester près de soeur Piera, une des soeurs qui a suivi Mère Elvira dès les débuts de la Communauté.  Soeur Piera a été une femme forte, courageuse, amante de la Vérité et en la servant, l’aimant et en l’accompagnant, j’ai beaucoup appris.  Elle m’a aidée à grandir comme soeur, à embrasser toujours plus le charisme de la Communauté et à désirer être une consacrée amoureuse et fidèle.
Le Père l’a appelée dans Sa Maison précisément aux premières vêpres de la Fête de l’Annonciation, la veille de notre premier “anniversaire”: je crois que Dieu l’a désirée avec Lui au paradis pour intercéder et prier aussi pour nous “Soeurs Missionnaires de la Résurrection”.
Merci soeur Piera pour ta vie donnée, prie pour nous et demande à Dieu le Père le don de saintes vocations dans notre Communauté et dans toute l’Eglise.
                                                                                                
                                                                                                  Soeur Lina

                                                                                                  

Depuis toujours j’ai admiré les missionnaires et je me souviens qu’il y a déjà quelques années avant d’entrer en Communauté, je voulais moi aussi aller en mission, mais maintenant je me rends compte que ce n’était pas encore le moment. Aujourd’hui je suis une novice parmi les “Soeurs Missionnaires de la Résurrection” et ce désir d’aimer les pauvres qui vivent en terres lointaines est simplement devenu la certitude qu’un jour, je vivrai comme soeur dans nos missions.  Quand, il y a un an, j’ai su que nous serions appelées ainsi, j’ai été émue, parce que ce désir en moi s’est réalisé: être une vraie missionnaire!
Il y a environ quatre mois, j’ai commencé à me demander sérieusement: “Comment doit vivre une missionnaire?” et je me suis aperçue que j’ai encore beaucoup de chemin à parcourir: je suis égoïste, je cherche mes satisfactions, parfois je ne vois pas les besoins des autres, je suis fermée, j’aime la solitude, ...Mais malgré toutes ces faiblesses, j’ai en moi beaucoup de volonté d’aller de l’avant, d’apprendre à aimer chaque jour davantage, non seulement les personnes et Jésus, mais aussi les corrections et les sacrifices. Je cherche à m’engager à m’apercevoir des petites choses et à bien les faire, à dire “oui” avec le sourire, à être toujours prompte à lâcher mes raisons, à pardonner tout de suite, à ne pas juger, à regarder avec beaucoup d’amour les personnes que Dieu met à côté de moi chaque jour...Ce sont mes “exercices”, mes petites et grandes “résurrections quotidiennes”.
Depuis que je vis à la Maison de Formation avec les autres soeurs, le Seigneur m’a enseigné que la vraie résurrection arrive après la mort. En un an et demi deux de mes oncles, une tante et mon père sont allés au ciel et je suis convaincue que ce n’est pas un hasard que précisément le jour de notre premier “anniversaire” de Soeurs Missionnaires de la Résurrection, le Seigneur ait appelé aussi à Lui Soeur Piera. Jésus veut guérir ma peur de la séparation, du détachement et crie à mon coeur que Lui est vivant et que la vie éternelle existe!
J’ai reçu le don de la vie et je ne veux pas gaspiller ce bien précieux: je veux donner, servir et aimer et me préparer pour le grand passage de la terre à l’éternité, où je serai plongée dans l’Amour et où je goûterai dans la plénitude la joie éternelle sans fin.  Voilà mon espérance! Voilà ma joie! Voilà la cause de mon sourire continuel!

                                                                                                        Brigita

Print this pagePrint this page