ItalianoHrvatskiEnglishFrançaisDeutchEspañolPortuguesePo PolskuSlovakia     

 

Ivana

Je m’appelle Ivana et avec joie je vous partage ma vie.
Je viens d’une famille chrétienne qui était toujours préoccupée de me donner tout ce dont j’avais besoin et de m’indiquer le bon chemin, mais moi je pensais toujours tout savoir.
Ainsi, ai-je choisi la fausse voie qui m’a conduit à la tristesse, à me sentir vide et à avoir tant de souffrances. Grâce à Dieu dans le désespoir, j’ai rencontré la communauté qui m’a redonné les vraies valeurs de la vie et l’expérience de l’amitié vraie.
Les sœurs qui m’étaient proches m’aidaient jour après jour à faire tomber les masques que je portais et à m’accepter telle que je suis. Quand je me suis découverte faible et blessée j’ai compris que j’avais besoin d’aide, aide que j’ai trouvé dans le Seigneur qui m’est toujours proche aujourd’hui et qui continue à me donner la force de me battre et aller de l’avant.
Avant la Communauté, je me cachais à moi-même, je ne voulais pas voir mes pauvretés, ici j’ai appris pas à pas que seulement en m’affrontant  avec sincérité je me sens bien. J’ai appris à porter ma croix avec le sourire parce qu’aujourd’hui je vis avec la certitude que derrière chaque croix il y a la résurrection. Au cours de mon chemin, j’ai découvert les vraies valeurs de la vie, celles qui me rendent heureuse : toujours servir, être un exemple concret, aimer, pardonner et vivre dans la simplicité ; ne pas avoir peur de me faire voir telle que je suis.
Souvent, cela me semble difficile de vivre ainsi, mais je vois qu’avec l’aide de Dieu et des sœurs tout est possible. J’ai appris à accepter mes erreurs et je ne me contente plus seulement de posséder des choses ; parce que je sais que je cherche quelque chose de plus grand qu’ici, j’ai trouvé.
La Communauté m’a donné la possibilité de vivre une expérience dans une fraternité mixte où vivent garçons, filles et familles avec leurs enfants ; cela m’a beaucoup aidé car j’ai vu qu’il était possible de guérir la relation blessée que j’avais envers les garçons. J’ai compris qu’avec les garçons je peux avoir une amitié propre et un rapport sain. Durant ma vie j’ai souvent eu du mal à croire que cela aurait été possible ; souvent je ne m’acceptais pas, mais aujourd’hui, j’ai appris à vivre la liberté de celle que je suis vraiment.
J’ai reçu aussi le grand don de me consacrer pour un temps aux enfants, tout en comprenant combien il est beau et précieux d’apprendre à être tour à tour femme et mère. Les enfants m’ont appris à écouter, à ne pas me sentir supérieure à eux, à être un exemple et cohérente dans ce que je fais et dis ; et surtout à m’oublier complètement moi-même pour me donner complètement à eux. Au début, j’ai vu combien j’étais égoïste et combien j’avais du mal à donner ce que le Seigneur me demandait. Pas à pas, avec l’aide de la prière quotidienne, j’ai trouvé la force de ne pas me rendre devant les petites ou grandes difficultés. En fait, les enfants ont ouvert mon cœur à la prière et m’ont poussée à faire ce en quoi je crois. Jusqu’à ce moment, je m’étais toujours vue comme une personne immature, infantile, qui échappait face à la moindre souffrance, mais grâce et à travers eux, j’ai décidé de changer. Les diverses expériences que j’ai vécu en Communauté et la constance dans la prière sont en train de m’aider à guérir les blessures du passé.
Cela fait déjà plusieurs années que je vis en Communauté et je veux retransmettre le bien que j’ai reçu. Parce que c’est cela qui m’aide vraiment à aller bien : c’est le meilleur des médicaments pour les blessures de mon passé. Aujourd’hui, j’ai moins de mal à abaisser mon orgueil et à demander pardon lorsque je me trompe. Je ne désire plus me cacher et porter un masque ; je ne veux plus avoir honte de ce que je suis ; je veux être libre ! Je suis heureuse parce que chaque jour est un nouveau début et une nouvelle occasion de persévérer dans le bien que j’ai toujours choisi jusqu’à présent.
Je remercie du plus profond de mon cœur le Seigneur parce qu’Il m’a fait voir la vraie vie à travers le chemin que je suis en train de parcourir en Communauté : Il m’a donné à voir la vie que j’ai toujours désirée vivre.
J’aimerais remercier Mère Elvira pour tout le bien qu’elle fait pour nous les jeunes. Je suis admirative face à la joie avec laquelle elle affronte la vie, la volonté et la force qu’elle nous transmet. Tout cela c’est parce qu’elle nous enseigne à avoir confiance dans la Providence de Dieu. Enfin, je remercie Dieu qui a posé son regard sur la souffrance des jeunes d’aujourd’hui et qui nous a donné la Communauté où nous pouvons Le rencontrer, pour vivre et renaître avec Lui.
 

 

Print this pagePrint this page