ItalianoHrvatskiEnglishFrançaisDeutchEspañolPortuguesePo PolskuSlovakia     

 

Vendredì 16

S.E.R. MONSEIGNEUR JOSEPH GUERRINI EVEQUE DE SALUZZO
HOMELIE

Pendant cette Messe nous allons célébrer les Sacrements de l’Initiation chrétienne. Initiation signifie commencer un chemin ; cela signifie un chemin qui introduit, qui fait entrer ; pour nous, ils sont le chemin qui fait entrer dans la vie avec Christ et dans la vie du Christ. Nous chercherons alors de laisser parler et ensuite de voir les signes de la liturgie qui sont toujours enrichissants et stimulants.
La Parole de Dieu que nous venons de proclamer et d’écouter, nous dit que ce chemin d’initiation a un protagoniste : l’Esprit Saint, l’Esprit de Jésus.  C’est l’Esprit qui, comme nous l’avons lu dans l'Epître aux Galates, crie dans nos cœurs « Abba, Père » ; c’est l’Esprit dont Jésus parle à Nicodème : « Si un homme ne naît pas de l’eau et de l’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu ». Le protagoniste est donc l'Esprit.
La destination, le point d’arrivée de ce chemin est celui que nous avons entendu de Saint Paul : « …Ainsi tu n'es plus esclave, mais fils; et si tu es fils, tu es aussi héritier par la grâce de Dieu ».  Cela signifie que ce que Jésus exprime avec la phrase "Naître d'en haut », veut dire une réalité nouvelle.
Essayons de saisir la beauté, la grandeur de ces signes où Dieu prend l’initiative, où il y a la touche de l’Esprit Saint, un don gratuit qui nous marque pour toujours.
Nous définissons ce don définitif, indélébile avec le mot « caractère » : le Baptême et la Confirmation donnent « le caractère".  Le Catéchisme de l’Eglise Catholique le définit : un sceau spirituel. Un sceau c’est-à-dire une marque, un signe d’appartenance qui prend l’aspect du Christ. Prendre l’aspect du Christ signifie Lui ressembler et surtout nous rendre capables de regarder notre Père, de Lui obéir et de regarder nos frères et de les servir comme le Christ.
En utilisant encore une fois la Parole de Saint Paul : le "caractère" nous rend capables d'avoir le "culte spirituel" ; cela nous donne la capacité de dire que nous aimons vraiment Jésus et que nous Le servons concrètement dans notre vie en aimant et en servant notre prochain.
Voilà, ce don, cette ressemblance au Christ, nous apporte un autre don qui est spécial car il ne se réalise pas seulement une fois dans la vie mais il se répète sans cesse; c'est la nourriture de l’homme : l’Eucharistie.
Nous recevons le Saint Esprit dans le Baptême et la Confirmation précisément pour ressembler au Christ, faire partie de Son Eglise et cela nous amène à l'Eucharistie, à nous nourrir du Corps du Christ.
Pour nous qui avons déjà reçu depuis longtemps le Baptême et la Confirmation, la Célébration d’aujourd’hui est une occasion pour revivre ce chemin, pour en prendre davantage conscience et donc pour renouveler nos engagements.
En effet il y a un don : le don de l’Esprit, de la vie nouvelle, du « caractère », du sceau, mais il y a aussi l’engagement : notre réponse. Il y a la liberté de Dieu, de ce Dieu qui est l'Esprit qui "... souffle où il veut, et tu en entends le son; mais tu ne sais pas d'où il vient, ni où il va » ; il y a la liberté de Dieu, mais notre liberté aussi que nous exprimerons avec des mots très simples: « je renonce », « je crois », « amen »… des mots qui expriment notre adhésion qui ne se termine pas après un jour ou après une expérience exaltante comme l’est la Fête de la Vie, mais qui se concrétise jour après jour, avec la patience d'une foi et d'un amour sans cesse renouvelés. Tous les jours nous devons répondre à la question qui nous accompagne pendant cette fête : « Qui est mon prochain ? ».
Dans les Paroisses de mon Diocèse, quand je célèbre le Sacrement de la Confirmation, je termine en disant aux jeunes : « C’est beau d’être chrétien ». Aujourd’hui, nous, chrétiens, nous sommes entourés d’une certaine méfiance. Beaucoup de jeunes n’ont pas confiance en l’Eglise. C’est à vous qui recevez le Baptême et la Confirmation, et à nous qui avons déjà reçu le Baptême, la Confirmation et l’Eucharistie, de montrer au monde entier avec notre vie, notre lumière, notre joie, notre cohérence, notre façon de faire, de parler et de vivre que : « c’est beau d’être chrétien, c’est beau de servir le Seigneur et de Le suivre ! ». C’est beau parce que c’est vrai, parce que cela ouvre des horizons d'espérance, donne du courage, donne la paix et nous fait retrouver la  joie véritable.  Que le Seigneur nous donne l’Esprit pour être des témoins de joie. 
Aujourd’hui l’église célèbre Notre Dame du Carmel. Dans la Bible, le Carmel est le lieu de la foi, mais il est également le jardin de la beauté ; que le Seigneur nous donne, aussi à travers l’intercession de Marie, sa Grâce et son Esprit pour vivre la foi et pour que celle-ci puisse devenir la beauté de la vie.
Béni  soit Jésus Christ.

Print this pagePrint this page