ItalianoHrvatskiEnglishFrançaisDeutchEspañolPortuguesePo PolskuSlovakia     

 

pointerHome 

Mariella e Biagio

Très chers Mère Elvira et Père Stefano,
Nous voulons vous remercier pour la chaîne de prière qui vous êtes en train de faire dans la Communauté pour nous, victimes du tremblement de terre d’Abruzzo. Raconter comment nous allons est difficile mais c’est quand même simple, cela dépend seulement de comment nous voulons voir notre vie qui a changé en 30 secondes ! Pour ce qui nous regarde personnellement et nos familles, nos amis et nos ouvriers, nous nous considérons miraculés, parce que nous avons la vie sauve. Nous n’avons plus de maison, ce n’est qu’une chose provisoire, le temps de réparer les dégâts, certaines personnes ont trouvé un endroit où aller vivre. Pour l’instant, l’attente de pouvoir retourner dans une maison, sera longue.
Après les premiers jours d’égarement parce que nous ne savions pas quoi faire (plusieurs amis d’Italie nous appelaient pour nous dire de venir chez eux), nous avons décidé de rester à l’Aquila et affronter l’événement, nous sentions le devoir et la responsabilité de donner force, courage et aide avant tout à nos familles, amis et collègues…
Différentes associations nous ont demandé où elles pouvaient envoyer toutes les aides matérielles, vêtements et nourriture et alors nous avons mis à disposition un chapiteau pour faire le triage et la distribution. Donc ici, c’est un continu va-et-vient de personnes qui viennent prendre ce qu’ils ont besoin matériellement et,  j’espère, un peu de notre cœur dans cet échange sincère. Nous vivons comme une petite fraternité, il y a quelqu’un qui nettoie, qui cuisine, qui lave, qui prie… la chose fondamentale est la prière, la confiance en Dieu notre Père et en son Amour qui donnent  vie à tout ce que nous faisons. La vie nous a été redonné de nouveau après les 30 secondes, nous ne pouvons pas la gaspiller, nous prions avec la certitude dans le cœur que nous réussiront à continuer et à surpasser toutes les difficultés !
Nous avons le devoir de donner ce message de vie nouvelle à tous. Et nous vous demandons à tous ce qui nous sert le plus : prières, prières, prières, en mettant l’intention que le cœur de toutes les victimes du tremblement de terre puisse s’ouvrir et avoir confiance en Dieu notre Père et le mettre à la première place dans notre vie ! Nous regrettons énormément de ne pas pouvoir être présents avec vous tous aujourd’hui, pour la Fête de la Divine Miséricorde, mais nous le sommes profondément dans l’Eprit.
Chère Mère Elvira, encore une fois, nous vous confions notre fils parce que sa place est là en ce moment, chacun d’entre nous doit rester à son poste de combat avec le chapelet en main. Merci, merci pour tout.
Avec toute notre affection
                                                                                        Biagio et Mariella

Print this pagePrint this page