ItalianoHrvatskiEnglishFrançaisDeutchEspañolPortuguesePo PolskuSlovakia     

 

pointerHome 

Paroles di Mère Elvira

Je suis heureuse d’être née, je suis heureuse! Les applaudissements que vous me faites, devraient bien être destinés à ma mère qui ne s’est pas arrêtée à la deuxième, à la troisième, à la quatrième grossesse. Elle ne s’est pas arrêté jusqu’au moment où je suis née ! J’en suis très heureuse et je veux vraiment dire à ma mère un grand merci et à mon père aussi parce qu’au fond il m’a enseigné à «  sortir de moi-même », à regarder autour de moi, à me rendre compte de ceux qui avait besoin de moi.
En ce temps là, quand j’étais enfant, c’était lui qui avait besoin de moi pour aller lui acheter des cigarettes et quelques fois aussi un peu de vin, et moi je ne comprenais pas…. Et pourtant cela fut une grande école, l’école du sacrifice, l’école de la douleur. Et même si  au fur et à mesure que je grandissais cela me semblait être quelque chose de négatif, au contraire, j’ai compris que le Seigneur transformait vraiment les larmes en joie, la peur en courage, la faiblesse en force, la tristesse en danse… Voilà, grâce à mon père qui n’a pas eu peur de me demander, enfant, de faire des sacrifices même si j’avais froid et peur… grâce à lui et à Dieu aujourd’hui tout s’est transformé, et nous fêtons la vie, parce que la vie c’est Dieu; Il est la source de la vie, Il est la Vie pour toujours, la fête à la vie… Alors, je vous remercie parce que ce fut une belle surprise… toutes ces bougies !.. Ce fut beau parce que je suis allé en profondeur et je me suis sentie vraiment ce que j’étais, ce que je suis : riche mais pauvre à la fois; Je suis tout mais je sais que je ne suis rien. Mais comme on se sent bien comme ça!
Je remercie le Seigneur qui a pu faire ses œuvres à travers moi. Je le remercie vivement, avec enthousiasme, avec fidélité, avec la foi que j’ai reçue pour mouvoir le cœur de Dieu. Les miracles, le Seigneur les fait! Il a besoin seulement d’un brin de foi… et puis, je ne sais même pas ce que c’est la Foi…C’est Jésus lui- même, que j’ai rencontré et qui m’a pris dans ses bras, il m’a pardonné beaucoup, beaucoup de fois!

Print this pagePrint this page